Les fables de La Fontaine, images…

« Je chante les héros… »

Pendant des décennies, les fables de La Fontaine avaient été rangées avec désinvolture dans le tiroir des historiettes édifiantes pour enfants, près du Chaperon Rouge et du Petit Poucet ou, pire, des récitations obligatoires, genre Maurice Careme.  Depuis, fort heureusement, on a repris conscience de l’exacte dimension de ces leçons qui, en peu de mots, nous montrent la vraie vie, amorale et impitoyable.
L’illustrateur respectueux qui aborde La Fontaine se heurte aussitôt à des choix de représentation : les animaux parlent, certes, ( «même les poissons » ), mais ont-ils pour autant des attitudes humaines ?  Un chien marche t’il sur quatre pattes ou sur deux ?  Est-il habillé et, si oui, dans des vêtements de quelle époque ? Le lecteur comprendra t’il mieux l’enseignement de la fable si l’action se déroule aujourd’hui et si les héros sont en survêt Adidas ? Le fromage du corbeau est-il de Munster ?
J’ai opté pour un 17ème siècle discret ;  les personnages et les décors réalisés dans une technique de volumes et bas-reliefs gravés, – petite pensée en couleurs au grand Gustave Doré -, restent avant tout au service du récit.
C’est bien le moins…


Le Loup et le Chien


Le Rat de ville et le Rat des champs


La Mort et le Bûcheron


2 Commentaires

  1. C’est merveilleux : grace au bas-relief, plus besoin de dessin ! Quel soulagement !

  2. Le bas-relief, ça c’est de la sculpture ! Si Gustave Doré n’avait pas existé, vous l’auriez inventé !

Rédiger un commentaire

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked